Ramoner un poêle à bois ou ramoner une cheminée n’est en théorie pas compliqué mais le propriétaire ne pourra pas justifier d’une attestation de professionnel prouvant que le ramonage a été correctement effectué. Certains assureurs l’acceptent mais d’autres refusent catégoriquement. Pour ramoner il faut une brosse hérisson et une longue perche pour accéder à tout le conduit.

L’obligation d’entretenir son poêle à bois

Si un poêle à bois n’est pas régulièrement ramoné et qu’un sinistre survient, l’assureur qui couvre le bien immobilier n’est pas tenu de rembourser les dégâts causés. Pour être en règle avec la législation, chaque propriétaire qui utilise un poêle à bois ou une cheminée pour chauffer son intérieur, doit faire ramoner l’appareil de chauffage par un professionnel agrée. Un poêle à bois ou une cheminée permet de goûter aux plaisirs d’un bon feu mais il ne faut pas négliger l’entretien du matériel qui peut être la source d’un incendie ou provoquer l’intoxication des occupants.

Comment ramoner un poêle à bois ?

Pour ramoner un poêle à bois il faut commencer par vider le poêle à bois de toute la cendre qu’il contient. Un conduit de fumée est accessible soit par l’intérieur de la maison soit de l’extérieur par le toit si celui-ci est facile d’accès. Il est indispensable de bien protéger les sols ou les meubles qui se trouvent à proximité car la suie provoque beaucoup de saleté. Après avoir monté le hérisson sur une perche, il suffit de gratter de bas en haut les parois du conduit de fumée pour enlever la suie ou supprimer les bouchons qui peuvent être une cause d’incendie du conduit de cheminée ou de poêle appelé feu de cheminée qui nécessitent l’intervention des pompiers.

Utiliser un kit de ramonage

Pour ramoner un poêle à bois ou une cheminée, il est préférable d’acheter un kit de ramonage complet pour disposer de toutes les brosses et outillage nécessaire au bon déroulement d’une opération de ramonage. Il faut ramoner un poêle à bois au moins une fois par an, deux de préférence surtout si le poêle fonctionne beaucoup. Il faut alors ramoner, une fois pendant la période d’utilisation du poêle et une autre au printemps ou à l’automne avant de commencer à chauffer. Dans le commerce on peut trouver des bûches et des poudres de ramonage mais l’efficacité n’est pas la même qu’un bon ramonage manuel effectué par un professionnel qui délivrera une attestation de ramonage.