Une cheminée nécessite un entretien régulier pour bien fonctionner. Elle doit être ramonée une à deux fois par an en fonction de l’utilisation. Le conduit intérieur doit être ramoné, il est possible de le faire soi-même à condition de disposer du matériel adéquat comme un hérisson de ramonage, une brosse métallique.

Cheminées et poêles doivent être ramonés

Il possible de ramoner soi-même sa cheminée mais cet entretien n’est pas reconnu par la législation ou les compagnies d’assurance en cas de sinistre. En effet, seul l’entretien par un ramoneur professionnel fait l’objet d’un justificatif officiel nécessaire en cas de sinistre. Nettoyer l’intérieur d’une cheminée permet d’éliminer les dépôts de suie, de résine de bois, de goudron… qui s’accumulent dans l’intérieur du conduit des fumées de la cheminée au fil des utilisations. L’insert doit aussi être nettoyé régulièrement et la vitre de l’appareil de chauffage doit rester propre. Pas de bon feu sans ramonage et un nettoyage régulier des différentes parties composant la cheminée.

Comment procéder pour entretenir une cheminée

Pour effectuer le ramonage d’une cheminée, une perche équipée d’un hérisson de ramonage est un outil indispensable pour nettoyer le conduit. Avant de commencer le nettoyage de l’intérieur d’une cheminée, il faut disposer une grande bâche autour du lieu de travail. Pour nettoyer la partie supérieure d’un conduit de cheminée, il faut pratiquer des mouvements du haut vers le bas dans la partie supérieure du conduit de cheminée pour bien détacher la suie et les autres résidus. Une fois ce travail accompli, il faut enlever au fur et à mesure les différentes parties de la perche pour procéder au ramonage de la partie inférieure du conduit de cheminée. Ensuite il faudra gratter au moyen d’une brosse métallique les parois internes de la cheminée en terminant par un bon coup d’aspirateur.

L’importance de bien sélectionner son bois de cheminée

Le choix d’un bon de chauffage pour sa cheminée contribue au bon fonctionnement de la cheminée. Il permet de garder la cheminée en bon état sans avoir à nettoyer l’intérieur de la cheminée plus d’une fois dans l’année. En effet, brûler n’importe quoi dans sa cheminée et utiliser un mauvais bois de chauffage, favorise l’encrassement d’une cheminée, d’un poêle ou d’un autre système de chauffage qui utilise le bois. Le bois doit être bien sec, sans aucune trace d’élément toxique susceptible de provoquer des fumées nocives au bien-être des occupants de la maison. Le label «  Flamme verte » permet de reconnaitre les bons combustibles.