Comment entretenir la vitre d’un insert ou d’un poêle à bois ?

Vous aimez voir le feu pétiller à travers la vitre de votre insert. Cependant, il se peut qu’à la longue elle s’encrasse et se voile. Pour éviter ce désagrément, et la conserver plus longtemps, il importe donc d’entretenir votre verre d’insert avec soin.

Un entretien très simple

Le nettoyage de votre insert à bois sera d’autant plus facile que certains sont équipés de vitres auto-nettoyantes. Une des faces, habillée d’un revêtement spécial, activé par la combustion, ne sera plus salie par la suie et les projections de fumée. Même dans ce cas, la vitre, pour ne pas s’encrasser, doit faire l’objet d’un minimum d’entretien. Pour cela, une simple feuille de papier journal fera l’affaire. Imbibez-la alors d’un peu d’eau et imprégnez-la de la cendre de votre foyer. Son effet nettoyant est en effet connu. Frottez la vitre avec votre boule de papier et recommencez l’opération si besoin est. Il ne vous reste qu’à rincer la surface avec une éponge humide. Sur des sites comme vitreflam.com, vous découvrirez d’autres conseils d’entretien.

Des produits adaptés

Il est également possible d’utiliser d’autres produits pour nettoyer votre vitre de cheminée ou la vitre de votre poêle à bois. En premier lieu, il convient d’éviter les produits abrasifs, qui pourraient rayer la surface de la vitre. Ceci étant, l’emploi de certains produits, au pouvoir nettoyant reconnu, peut être conseillé. C’est notamment le cas du vinaigre blanc. Ce produit naturel est un excellent détartrant et fait briller les vitres. L’usage du jus de citron peut avoir, lui aussi, son utilité. Pour être efficace, et vous débarrasser des taches les plus tenaces, le nettoyage de votre insert à bois doit être régulier.

Des précautions indispensables

L’entretien de la vitre d’insert de cheminée ne passe pas seulement par un nettoyage soigneux. Il dépend aussi des précautions que vous prendrez. La première consiste à choisir avec soin le bois utilisé. S’il est trop humide, il générera des résidus et des suies, qui vont encrasser la vitre. De même, certaines essences, comme les résineux, produisent beaucoup de fumée et envoient des projections sur la vitre. Il est donc préférable de choisir un bois ferme et bien sec, comme le chêne ou le hêtre. Par ailleurs, vérifiez que la vitre de l’insert est bien étanche. Si ce n’est pas le cas, le rendement de votre chauffage sera moindre et la vitre se salira davantage. Il convient donc de contrôler que le joint de la porte est bien étanche. Dans le cas contraire, il faut le changer. La technique d’allumage a aussi son importance. Si vous allumez votre feu par le haut, vous limitez les émanations de fumée et de résidus. Enfin, le mode de combustion de l’appareil doit aussi être surveillé. Si la combustion est trop vive, surtout par rapport à la pièce que vous voulez chauffer, elle finira par encrasser la vitre.