Combustibles de chauffage économiques : opter pour les combustibles à base de bois

Le nombre d’usagers qui choisissent les bûches, les plaquettes ou le pellet comme moyen de chauffage ne cesse d’augmenter ces dernières années. La principale raison de ce choix est que ces combustibles sont très économiques, comparés au fioul, ou au gaz. En plus d’être pratiques, et écologiques. Rien que pour les granulés, les particuliers Français en consomment à peu près 50 000 tonnes par an, pour leur chauffage domestique. Et ça s’étend même au niveau communautaire, puisque dans plusieurs localités, ils commencent à utiliser le bois pour faire marcher des chaufferies qui desservent des milliers de foyers. Il y a aussi le côté écologique du concept. Car le réemploi des déchets ou des restes de l’utilisation principale du bois contribue à la sauvegarde et à la protection de l’environnement, de la planète.

Granulés de bois ou pellet :

ll s’agit de granule de bois, fabriqués à partir de déchets ou de restes, sans ajouter des produits chimiques ni d’adjuvants. Au lieu de nuire à l’environnement en les jetant, ou en les brûlant, les déchets sont travaillés, compactés et servent à produire des granulés de bois. Ils sont disponibles en sacs, en vrac, ou en grande masse. Une excellente ressource à moindre coût.

Il y a les granulés de bois, hors déchets verts, c’est-à-dire qu’ils sont issus de déchets de bois à 100 % : copeaux, chutes, sciures… Il y a également les granulés d’origine agricole, qui sont issus de déchets paysagers ou domestiques, comme les haies ou les bois de parcs… Et les granulés par torréfaction. Il s’agit de granulés de bois traités thermiquement. Ils sont très puissants. Retrouvez plus de détails pratiques sur www.poeleattitude.fr.

Les plaquettes 

Elles sont fabriquées à partir de bois déchiquetés. Il s’agit de broyer les branchages lors de l’élagage des forêts, ou l’élagage paysager : haies, bois de parcs… et de les transformer ensuite en de petites plaquettes de bois densifié et de bois compressé. Les plaquettes de forêt ont un taux d’humidité plus élevé, comparées aux granulés et aux bûches (30 % contre 10-15 % pour les bûches). Plutôt destinées aux grandes et puissantes chaudières à granule. Comme celles qu’on trouve dans des bâtiments collectifs. Mais il y a aussi des foyers qui les utilisent quand même. Elles sont aussi peu onéreuses, les plaquettes.

Les bûches les moins coûteuses

Il existe deux grandes catégories de bûches : les feuillus durs et les feuillus tendres et résineux. Les feuillus durs sont à considérer plus pour le chauffage, surtout le chêne, qui est pour ainsi dire l’essence de bois à plus grand pouvoir calorifique, une fois sec ou compacté. Le bois bûche et les bûches compressées sont plutôt faibles en pouvoir calorifique à cause de leur taux d’humidité. Du coup, on leur préfère souvent les autres dérivés du bois comme le bois compressé, ou les granulés de bois. Elles sont présentées à la vente en tronçons de 25 à 50 cm de long.

Voilà en quelques lignes, les grandes raisons qui poussent les usagers à se servir des combustibles à base de bois pour le chauffage. Sachez aussi que l’utilisation du bois est soutenue, et parfois subventionnée par l’État. Pour ne parler que de la baisse de la TVA de 35 à 50 %, ou de l’obtention de l’éco prêt à taux zéro, ou seulement 5 %.